Sylvie Macías Díaz

°1968

Sylvie Macías Díaz (BE-ES) est une artiste visuelle qui vit et travaille en Belgique. Son travail actuel implique la photographie, le dessin, la peinture, la sculpture et l’installation.

Dans sa démarche établie de toute récupération, Sylvie Macías Díaz construit des architectures organiques, des habitations écologiques, écosophiques bâties avec le cageot de marché et dont la poésie du matériau réside dans les traces qu’ils ont accumulées et les souvenirs qu’ils véhiculent. En contraire à l’idée d’une architecture zen, elle assigne à ses constructions des plans où des objets qui, de par leurs fonctions des plus bourgeoisement conformistes, évoquent principalement le système capitaliste de la consommation à outrance, déstabilisant ainsi toute idée biologique et environnementale. Une réflexion sur l’écologie mais aussi sur notre crise financière actuelle : la délocalisation, la précarité, la crise du logement et les nouveaux pauvres.

D’autre part, elle aime dévoiler, dénoncer ce que notre société de consommation nous propose comme étant les stéréotypes sociétaux, du bonheur conforme et domestique. En outre, elle démonte et montre avec cynisme des fragments de corps de femme en bois ou en métal : leurs jambes à talons aiguilles et leurs chevelures qui, de façon ludique, sont animées, créant ainsi de l’idée symbolique ‘La marionnette’ une poupée articulée, un corps assemblé participant à une action dramatique quelle qu’elle soit, car un objet dirigé seulement par la main, tiré ou pas par des ficelles et dénonçant de la sorte ce que cachent les mécanismes de l’ordre social.

Ses œuvres ont été exposées en Belgique et à l’étranger et font partie de diverses collections publiques dont le MHKA (Anvers), le Musée M (Louvain), l’IKOB (Eupen), le Bonnefantenmuseum (Maastricht), etc.

http://www.sylviemaciasdiaz.net/

N.MoCA.L 1 – The New Museum of Contemporary Art from Liege