¿Un mundo nuevo? – Benoit Christiaens

Le 15 novembre 2022, Benoît Christiaens commence sa résidence à la New Space avec, pour seule compagnie, ses questionnements et ses souvenirs, tant matériels qu’immatériels. Il élit domicile dans cet espace afin d’y sculpter ses pensées et réflexions sur le monde futur. L’artiste vivra dans son camion rendu sédentaire le temps de cette déambulation qui durera jusqu’au 11 mars 2023, date du finissage. Mais 500 m2 suffisent-ils pour explorer l’imaginaire d’un artiste se demandant quelle est sa place dans un monde en pleine mutation ? Peut-il continuer à rêver et à inspirer ceux et celles qui l’entourent ? 

Dans une société happée par un individualisme maladif, on n’aborde pas seul ce type d’introspection, et l’artiste nous invite, comme dans un rite initiatique, à participer à un laboratoire d’échanges pluridisciplinaires non seulement pertinent, mais aussi, mais surtout engageant et joyeux. Sont invités aussi quelques musiciens aux styles éclectiques, pour s’exprimer et faire vibrer le public autour de cette problématique commune (dates à venir sur les réseaux sociaux). 

Et nous voilà, à l’instar des vaches qui ruminent sur les plages de Bolonia, ruminant à notre tour, réfléchissant ensemble au monde dans lequel nous vivons face à la marée qui monte. Tout à la fois poème et manifeste pour la préservation de l’environnement, ces moments vivants d’échanges influenceront le work in progress du plasticien et lui permettront de modeler ses pensées en faisant bon usage de sa syllogomanie (accumulation compulsive, a contrario de cette société qui jette compulsivement). 

Dans cette exposition évolutive, certains éléments resteront récurrents tel que l’igloo, pièce centrale de l’exposition, une sculpture monumentale composée du plastique d’anciens frigos où s’abriter et échanger. Ou, ponctuant l’espace, de majestueuses hampes d’agave, plante à la floraison lente (après 20, voire 30 ans) et fatale, rendues définitives par la sécheresse : elles nous rappellent la fragilité de la nature autant que sa beauté. 

Une fontaine alimentée de Coca-Cola trône dans une immense roue et nous laisse nous questionner sur nos traditions et notre consommation. Faire un vœu, y jeter une pièce de monnaie et la laisser se faire ronger par l’acide de cette boisson populaire, comme nos estomacs, comme la nature. 

Ces diverses installations ne sont pas figées ; elles aborderont systématiquement des sujets qui nous concernent tous et toutes : le réchauffement global, la migration, les droits humains, l’ignorance, la surconsommation… Ces sculptures sont comparables à des mots, à des propositions de réflexion, dont nous, spectateur·rices et acteur·rices, pouvons faire usage afin d’y composer des phrases pour penser l’Avenir ensemble et autrement. 

L’homme le mieux doué par la nature n’en reçoit que des facultés, mais ces facultés restent mortes, si elles ne sont pas fertilisées par l’action bienfaisante et puissante de la collectivité.” – Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine 

Aurélie Frankenne

𝟬𝟰.𝟬𝟮.𝟮𝟬𝟮𝟯 → 𝟭𝟭.𝟬𝟯.𝟮𝟬𝟮𝟯

Heures d’ouverture :
Mercredi et samedi de 14:00 à 18:00
Vendredi de 16:00 à 19:00
ou sur rendez-vous à info@space-collection.org

NEW SPACE → Rue Vivegnis 234,
4000 Liège

.
Diapositive précédente
Diapositive suivante

L'événement est terminé.

Étiquettes :

Date

03 Fév 2023 - 11 Mar 2023
Expired!

Lieu

New Space / Rue Vivegnis 234
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *