Super Structures – Adrien Tirtiaux

Sur un immense tapis vert, des structures éparses témoignent de constructions monumentales réalisées ces dernières années en Belgique et alentours. Maquettes, prototypes ou réminiscences de ces projets in situ sont présentés comme des sculptures à part entière, plus ou moins retravaillées pour l’occasion. On peut distinguer deux familles de sculptures complémentaires, reflétant des préoccupations qui, à défaut d’être originales, semblent incontournables en ces temps mouvementés. 

Au fond de l’espace, on retrouve des structures qui intègrent leur propre processus de construction pour pousser vers le haut, explorant les limites d’une dynamique de croissance potentiellement infinie. Endless Column, l’imposante colonne sans fin s’élevant sur ses ruines réalisée cette année devant le siège ING à Louvain-La-Neuve et dont les coffrages d’une première version sont recyclés ici, se présente ainsi comme une allégorie douce-amère du capitalisme. 

Les œuvres présentées à l’avant ont quant à elles plutôt tendance à s’enfoncer dans le sol. Un sol vert, plus ou moins liquide selon qu’on le considère comme un tapis ou un bassin, qui ne manquera pas de nous renvoyer à l’urgence climatique à laquelle nous sommes confronté.e.s. De The Rich Will Survive, une pyramide de 8m de haut réalisée pour la Biennale de l’Ijssel en 2021, on ne voit plus que la pointe dorée, comme si la hausse du niveau de l’eau avait déjà englouti la grande majorité de l’objet, fait de matériaux moins nobles.

Le tapis de lentilles d’eau, déjà essayé en petit pour une exposition dans la Ruhr, est ainsi rebaptisé GREENWASH pour l’occasion, évoquant la difficulté d’aborder le thème de l’écologie dans un contexte de production / consommation de biens, même culturels. Si on ne s’aventurera certainement pas à ériger cette exposition en modèle vertueux, on peut cependant écrire sincèrement qu’une attention particulière a été donnée au mode de production des œuvres et à leur recyclage futur ou passé (la plupart des sculptures peuvent aisément s’inscrire dans le registre de la récup’).

Dans la théorie marxiste, la superstructure désigne l’ensemble des idées d’une société, par opposition à l’infrastructure qui désigne ce qui est relatif à la production. Il y aurait dans l‘Histoire un rapport de détermination entre les deux: le mode de production de la vie matérielle conditionne le processus de vie social, politique et intellectuel en général. Comme tout objet exposé dans une institution artistique, les «super structures» présentées ici sont indissociables de leurs conditions de production. Par le réemploi de coffrages, l’utilisation de matériaux naturels ou le détournement d’oeuvres antérieures, elles explorent, chacune à leur manière et sans tomber dans le dogmatisme, des formes de circularité qui paraissent plus que jamais actuelles aussi bien dans le domaine artistique qu’architectural. 

Adrien Tirtiaux, septembre 2022

Précédent
Suivant

L'événement est terminé.

Étiquettes :

Date

24 Sep 2022 - 29 Oct 2022
Expired!

Lieu

New Space
: Rue Vivegnis 234 4000 Liège

Organisateur

Space collection
Téléphone
+32 497 99 44 35
Email
info@space-collection.org
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *